Coup de projecteur sur le Château Dauzac


Lors de mon séjour dans les vignobles bordelais en avril dernier, j'ai eu la chance de visiter le Château Dauzac, Grand Cru Classé 1855, situé sur l'appellation Margaux. J'ai agréablement été surprise par la visite et la dégustation de ce domaine. Notre guide, véritable passionnée par le sujet, a su nous faire part de la philosophie des projets menés sur ce domaine et nous communiquer son enthousiasme. Je voulais donc vous faire découvrir ce coup de ❤.

Rapide historique

On retrouve déjà des traces d'une exploitation viticole sur la propriété de Dauzac en 1545. En 1855, le Château se positionne cinquième au Classement des Grands Crus, le plus ancien classement des vins de Bordeaux. 

Plusieurs sources rapportent que le domaine de Dauzac serait l'un des premiers à avoir mis au point la bouillie bordelaise - préparation à base d'eau, de sulfate de cuivre et de chaux - qui permet notamment de lutter contre le mildiou, maladie qui attaque les vignes.

Depuis 1988, le domaine est devenu la propriété de la MAIF (société d'assurance mutuelle française), information qui m'a d'abord étonnée puisque de nombreuses propriétés dans la région appartiennent à des particuliers. Aujourd'hui, cela fait une dizaine d'années que s'est amorcée une nouvelle ère à Dauzac, des travaux de modernisation ont été menés mais également une réflexion autour de l'impact de la viticulture sur l'environnement. Ce sont ces deux derniers points qui ont particulièrement éveillé ma curiosité lors de la visite.

La propriété et son vignoble

Le Château Dauzac est un vignoble d'un seul tenant de 49 hectares, 45 hectares en appellation Margaux et 4 en appellation Haut-Médoc. La propriété compte en tout 120 hectares dont entre autre un potager, un arboretum, des vignes, des prés et des ruches.

Vue sur le Château datant du XVIIIème siècle


Les vignes sont plantées sur un sol composé de couches de graves, ces couches ont été créées par des sables, graviers, argiles, galets et cailloux qui se sont répandus en nappes tout au long des périodes géologiques anciennes. L'encépagement du vignoble est à environ 60% de Cabernet Sauvignon et 40% de Merlot.

Le domaine produit en moyenne

Vue sur les vignes
 
Une viticulture innovante et raisonnée

Comme je l'écrivais dans l'historique, le Château Dauzac a depuis quelques années investit dans des travaux innovants, mais a aussi entamé une profonde réflexion pour aboutir à une viticulture plus raisonnée.

Du côté des travaux innovants, on peut noter la construction d'un nouveau chai et la création de cuves en bois à double douelles transparentes. Cette création associe la matière du bois et la transparence du plexiglass, ce qui permet de voir à travers la cuve en bois pour observer toutes les étapes de la vinification. 

Vue sur le nouveau chai

Cuves en inox
 

Cuve en bois à double douelles transparentes

Barriques de chêne français


 

Du côté de la viticulture raisonnée, on notera la présence de chevaux, de moutons et de ruches aux abords des vignes, ils participent tous à la création d'une biodiversité sur la propriété. Les engrais utilisés sont biologiques et les vendanges sont entièrement manuelles. Le domaine prévoit une certification en biodynamie pour 2020.  




Dégustations

Les vins du Château Dauzac offre une qualité régulière. Nous avons eu l'occasion d'en déguster plusieurs.

Sculpture en face de la boutique
  • Château Dauzac 2012
    Assemblage: 63 % Cabernet Sauvignon et 37 % Merlot
    Durée de conservation: de 3 à 15 ans
    Accompagnement: viande rouge, gibier
    Prix: 47,60 €
    Vin très harmonieux au bouquet complexe et prononcé, on retrouve entre autre des arômes de fruits noirs confiturés, de réglisse et de cuir. Très long en bouche, ce vin garde une belle fraîcheur, son côté boisé apparaît tout en finesse.
    Le vin est entre autre disponible via le site Cora Wine.

  • Aurore de Dauzac 2014
    Assemblage: 61% Cabernet Sauvignon et 39% Merlot
    Durée de conservation: 4 à 5 ans
    Accompagnement: viande rouge ou gibier
    Prix: 19,90 €
    Ce vin gourmand aux arômes de fruits rouges et d'épices offre une belle longueur en bouche. Vin fin, aux tannins bien intégrés, il présente un très bel équilibre.
    Un très bon rapport qualité-prix! Conquis, nous avons même acheté une bouteille afin de la déguster le soir même.
    Je suis toujours à la recherche d'un caviste belge qui propose cette cuvée pour pouvoir me faire un petit stock 😊 (à bon entendeur...).


  • Labastide Dauzac 2011
    Les vignes pour ce vin sont généralement plus jeunes.
    Assemblage: 52 % Merlot et 48 % Cabernet Sauvignon
    Durée de conservation: 2 à 10 ans
    Accompagnement: viande blanche, viande rouge ou un plat de salade un peu complexe
    Prix: 25 € environ
    Vin aux arômes de fruits rouges frais et d'épices dont la vanille qui présente une belle acidité.


Pour plus de renseignements, je vous invite à vous diriger vers le site internet du Château Dauzac.

Si vous avez l'occasion de déguster l'un de ces vins ou de visiter ce domaine, n'hésitez pas à me donner votre avis 😉. Et vous, avez-vous un vin de l’appellation Margaux à me conseiller? 




Commentaires

Articles les plus consultés

Soirée accord vins et mets au The Wine Club

Voyage en plein coeur du Hanami

Le savon BELLEBULLE

Citytrip à Bordeaux

Visiter Berlin, tout un programme!